Le jour où tout a basculé...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Another one [PV Miley Johan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Hawking
~~Solitaire || Niveau 4~~
avatar

Localisation : Californie

Little more about you
Relations:

MessageSujet: Another one [PV Miley Johan]   Mer 17 Juin - 16:08

Le soleil était aveuglant à souhait en-dehors. Pas une goutte de pluie depuis des mois, plus personne dans les rues mis à part les sans-abris et les fous. Il se passait de drôles de choses depuis l'explosion du réacteur nucléaire à New-York; et pourtant on était à des milliers de kilomètres de là.

A l'intérieur du bar, il faisait frais, sombre; les fenêtres étaient condamnées, un ventilateur miteux diffusait de l'air froid dans un bruit d'hélice, faisant circuler les effluves des fumeurs qui se faisaient de plus en plus rares; une musique country diffusait dans l'air une ambiance qu'on ne retrouvait plus depuis l'accident. Les petites lumières jaunâtres au-dessus du comptoir étaient la seule source de lumière, avec le néon qui dominait la table de billard.

Il était assis là, sur une table de forme carré et d'un brun sombre, posé sur une chaise à moitié mangée par les mites. C'était son cinquième soulard de vaincu aujourd'hui. Matt s'était laissé porter par les alcooliques et leurs défis stupides d'avaleur de bière, et parfois d'alcools forts pour les plus téméraires. Matthew s'était construit une sorte de légende, une renommée d'intuable par les clients des bars de San Francisco depuis le début de l'épidémie qui a ravagé la ville. Tous les jours depuis ces cinq derniers mois, il les passait ici, dans le Tornado, un bistrot paumé, avec des gens paumés qui buvaient de la pisse de chat. Mais c'était devenu son nouveau chez-soi, où personne ne le connaissait sous un autre nom que "Firewall", le brûleur d'alcool. Et les gens ne savaient pas à quel point ils avaient raison. Il ne perdait jamais un duel, il brûlait l'alcool avant même qu'il ne pénètre dans sa bouche, lui laissant boire de la véritable pisse de chat; mais il n'était pas pour autant jamais saoul, ça lui arrivait tous les soirs d'ailleurs. Ces cinq mois ont fait de lui un buveur invétéré d'alcool qui désirait oublier... C'était son maître mot.

Depuis la mort de sa mère, il s'était laissé choir, dérivant dans un monde chaotique. Il n'avait plus peur d'utiliser ses pouvoirs, même s'il se restreignait fortement, ne dévoilant jamais sa "particularité" aux yeux du monde. Il arborait maintenant toujours une barbe de trois jours, rendant son visage plus viril, plus mature, plus vieux; sa longue veste en cuir noir, offerte par un de ses "amis de choppe" après une victoire le couvrant jusqu'aux pieds. Il était devenu un homme à la dérive.

A nouveau victorieux suite à une course à la vodka, il ramassa les quelques dollars qui étaient couchés sur la table avant que son adversaire ne s'écroule sur le support, ivre mort. Il aimait ces gens qui l'avaient accueilli et qui le considéraient maintenant comme un ami, ces personnes à la dérive comme lui qui boivent à en perdre raison.
Matthew s'était levé, faisant une tape sur l'épaule de son compagnon endormi.


« Bravo Fred ! T'as bu un verre de plus que la dernière fois... Bientôt tu me battras peut-être », murmura-t-il gentillement.

Il se dirigeait vers le comptoir où Jeremy, le barman, nettoyait les verres avec un chiffon plutôt crasseux et s'installa sur l'un des tabourets, ajustant sa veste dans son dos afin de ne pas être assis dessus.

« - Tu lui as filé une de ces leçon petit, lui dit amicalement Jeremy. Comme à chaque fois.

- Il s'est bien défendu, j'ai bien cru que j'allais perdre. Tu veux me défier toi peut-être? lui répondit-il en se saisissant de la choppe que lui tendait machinalement le barman.

- Oh que non ! J'ai pas envie que tu me piques mon bar et mes cou*lles. Personne te résiste à ce petit jeu. »

Matthew porta sa boisson alcoolisé à sa bouche, maintenant en mode alcoolique; il comptait terminer sa soirée comme tous les soirs, boire à en crever, à en perdre la raison.
Mais chose inhabituelle à cette heure-ci, la clochette de la porte du bar tintilla, signe que quelqu'un pénétrait dans l'établissement.

_________________


Dernière édition par Matthew Hawking le Mar 23 Juin - 8:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quidditch-game.forumotion.com/forum.htm
Miley Johan
~~Orion Corporation || Niveau 5~~
avatar


Little more about you
Relations:

MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   Jeu 18 Juin - 20:40

Cela faisait maintenant trop longtemps que la chaleur était accablante. Miley ne savait plus quoi mettre sur elle. Autant elle pouvait se vêtir d'un pantalon que d'une jupe, son ossature le lui permettait. Mais là, avec cette chaleur exténuante, ça en devenait fou. Le réacteur qui avait explosé à New York aurait mieux fait de rester calme comme cela aurait dû être. Maintenant la population se fichait des parapluies, les sécheresses arriveraient à bon train et les réserves d'eau s'écroulaient. Miley, depuis qu'elle était née, n'avait jamais vu un tel chaos dans la ville de New York.
Lancée par son "chef", elle devait se rendre en Californie, à San Francisco. Quand son chef lui avait dit cela, elle n'avait pas bien compris. Quelle idée qu'elle aille là-bas ? Mais celui-ci l'avait prévenue qu'elle recevrait ses instructions à bord. Miley en avait marre de devoir obéir au doigt et à l'œil d'une personne qui ne se dévoilait même pas. Même elle, sa fidèle et loyale associée n'avait pas le droit de savoir qui il était. Cette mystérieuse personne lui foutait les frissons dans le dos mais elle voulait plus que tout occuper cette place tant convoitée qu'elle attendait depuis maintenant des années : présidente de cette firme internationale.
Malheureusement pour elle, ce n'était pas pour tout de suite. Elle se devait de lui obéir et de faire "comme si elle était seule à ce poste". Certaines décisions, elle pouvait encore se permettre de les prendre seule mais d'autres, elle se devait de les référer à cette mystérieuse personne qu'elle ne pouvait pas qualifier puisqu'elle ne savait même pas à quoi ressemblait sa voix ou même un brin de son visage. Femme ou homme, elle ne savait pas ...

En fin de matinée, elle avait donc prit son avion. Un jet privé bien entendu au compte de la société. Tout en mangeant son déjeuner, elle étudiait le dossier que lui avait confié son supérieur. C'était assez flou. Elle devait rencontrer quelqu'un à San Francisco pour que cette personne lui remette un dossier de la plus haute importance pour l'entreprise. Bien entendu, Miley ne savait pas de quoi cela résultait puisque ce genre de dossier passait toujours par son directeur. Mais elle était obligée de se résoudre à obéir, sinon elle perdrait sa place et ses années d'expériences qui l'auraient éjectées à ce poste.
Après quelques temps de vol, l'avion atterrit à côté de San Francisco, sur une aire aménagée à l'improviste par ses interlocuteurs futurs. Descendue de l'avion, Miley vit la personne avec qui elle devait faire affaire. L'échange ne devait aller que dans un sens. Alors qu'elle s'avançait vers l'homme qui se tenait près d'une voiture, elle vit que celui-ci la matait. Elle invoqua donc son pouvoir et quelques moustiques vinrent picoter l'homme. Celui-ci dévia son regard pour voir ses assaillants.
L'homme qui se tenait devant elle était plutôt grand, quoiqu'elle le dépassait, brun, les yeux verts. Rien de particulier. Ils discutèrent quelques temps tous les deux puis l'échange eut lui. Le dossier en question ne se tenait que dans une lettre cachetée à l'ordre de la firme où travaillait Miley. Lorsque ceci fut fait, elle s'éloigna vers son avion et donna la lettre à l'un de ses gardes du corps. Celui-ci la glissa dans le sac de Miley.

"Arold, tu restes là avec l'équipage. Jake, tu m'accompagnes, on va se faire un petit tour.

Miley avait déjà une idée en tête. Pour décompresser un peu, rien ne valait un peu d'alcool et d'eau douce. Elle se dit donc que dans la ville à côté, San Francisco, elle n'aurait pas de mal à trouver de quoi se désaltérer. Arrivée à la ville, elle dit à Arold de faire ce qu'il voulait pendant deux heures. Passées ces deux heures, ils se retrouveraient au même point que là où ils s'étaient quittés. Bien que dubitatif, il fit ce que son employeuse lui dit. Miley se retrouva donc seule dans les rues de San Francisco. Ne souhaitant pas un bar trop chic comme elle avait l'habitude de faire, elle essaya de se dégoter un mini-pub où elle n'avait pas l'habitude d'aller. Ces pubs qui ne valaient rien. Puis elle trouva ce qu'elle cherchait. Dans une petite rue, elle trouva un pub appelé Tornado. Elle regarda les murs, dépeints, la porte, elle, faisait tâche à côté puisqu'elle était mieux entretenue que ces murs.
Poussant la porte du dit pub, elle entendit une petit clochette sonner. Sa venue était repérée. Le climat régnant dans la pièce qui s'ouvrait à elle était différent, totalement, de l'extérieur. Là il faisait frais, très frais, mais on avait aussi un endroit très sombre contrairement à ce que l'on pouvait voir habituellement. Habillée naturellement en femme d'affaire moderne, elle faisait tâche à côté de tous ces soulards qui devaient se pinter le gueule à longueur de journée. Elle regarda le barman qui lui-même la regardait et lui demanda une bière.
Puis elle partit s'assoir dans un coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Hawking
~~Solitaire || Niveau 4~~
avatar

Localisation : Californie

Little more about you
Relations:

MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   Ven 19 Juin - 8:11

L'air chaud s'était engouffré dans la pièce lorsque la porte fût ouverte et la lumière inondait les occupants. Matthew n'avait pas tourné la tête, toujours regardant son verre tandis que ses doigts en effleuraient le bord; il n'était que peu intéressé.
Le nouvel arrivant s'était approché du comptoir et s'y était appuyé pour commander une bière à Jeremy, le barman, qui ne répondit pas; c'était d'une voix féminine à l'accent que Matt savait ne pas venir d'ici que la commande avait été effectuée. La femme s'était éloignée, certainement partie se trouver une place calme "une peu" à l'écart.
En posant un bref instant son regard sur Jeremy, Matthew remarqua que celui-ci était resté bouche bée face à cette dame.


« - Ferme ta bouche crétin, tu vas manger tes mouches ! lui lança-t-il.
Jeremy semblait reprendre ses esprits et se pencha sur Matthew.

- T'as vu le canon qu'est entré?! Ca fait des années qu'j'ai pas vu une femme comme ça !

Un silence de mort s'était emparé de la pièce, laissant la musique être la seule source de bruit, quelques chuchotements mis-à-part. Matthew ne semblait pas perturbé, toujours inintéressé par la nouvelle arrivante; il n'était pas là pour admirer quelqu'un mais pour se foutre en l'air. C'était devenu son habitude depuis quelques mois; dépouiller quelques soulards et se tuer à petit feu, et ce n'était pas aujourd'hui qu'il comptait modifier ça. Il avait tant à payer...

- Jeremy, tu devrais savoir depuis le temps que j'en ai rien à faire. Je suis pas là pour m'amuser... Tente ta chance en lui apportant sa bière. Au fait, mets-la sur mon compte ! »

Matthew avait dit cette dernière phrase par pur réflexe, vestige du dragueur qu'il avait eu l'habitude d'être jusqu'à il y a peu. Il n'avait pas l'intonation enthousiaste qui le caractérisait en ce genre de cas, et d'ailleurs son engouement à l'approche d'une femme qui semblait être une beauté fatale, avait totalement disparu. Aucun intérêt à l'encontre de la dame ne s'échappait de lui lorsque Jeremy s'éloignait dans sa direction, le pichet de bière à la main. Matthew se replongea dans ses pensées, portant son verre à ses lèvres, et de là, il entendait le barman engager la conversation...

« - Bo...Bonjour m'dame... »

_________________


Dernière édition par Matthew Hawking le Mar 23 Juin - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quidditch-game.forumotion.com/forum.htm
Miley Johan
~~Orion Corporation || Niveau 5~~
avatar


Little more about you
Relations:

MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   Ven 19 Juin - 11:06

L'ai frais qui était présent dans la pièce lui faisait du bien. Après sa marche et quelques sueurs dans la ville, elle était enfin heureuse de pouvoir se reposer un peu, au calme. C'était le cas de le dire. Seul le jukebox était actif. De celui-ci émanait une musique assez vieille qui rappela à Miley son enfance. C'était dans sa plus tendre enfance qu'elle avait écouté pendant des heures cette musique. Avec sa mère, elles se posaient dans le hamac de la maison et écoutaient tout simplement, cela était beau. Ce furent les bons moments de la vie avec sa mère auxquels elle ne s'attendaient pas un jour voir ressortir. Malheureusement, elle ne se rappelait plus le nom de la chanson. Puis revenant sur le calme omniprésent de la pièce, Miley se demanda ce qui se passait donc ici. Depuis qu'elle était rentrée dans le bar, l'ambiance semblait pesante comme si sa présence n'était pas la bienvenue. Ou peut être que les gens présents ici n'avaient pas l'habitude de recevoir une personne du rang de Miley. Elle ne pouvait pas encore savoir. Mais les gens parlaient quand même. Elle se rappela encore, lorsqu'elle était étudiante, que dans les bars des braillements sortaient de tous les côtés à cause des personnes saoulent ou encore de ceux qui parlaient fort. Ici, c'était l'inverse. Les habitués, surement, préféraient parler à voix basse et sans réellement faire attention à ce qu'ils disaient. Beaucoup tournaient des regards intéressés vers Miley. Une femme de son envergure dans un modique pub, la situation devait en effet faire tâche. Puis attendant toujours sa boisson, elle vit son portable s'allumer, tient, que se passait-il ?

C'était Jake d'après le message. Celui-ci lui demandait s'ils allaient bientôt rentrer car cela faisait déjà une heure qu'ils s'étaient quittés et Arold s'inquiéter puisque l'équipage de l'avion souhaitait rentrer près de New York, dans la nouvelle base de Orion Corporation. Heureusement, la plupart des protagonistes d'Orion Corporation n'avait pas souffert de l'explosion de la centrale nucléaire. Mais il n'empêchait quand même qu'ils avaient perdus leurs locaux et leurs bâtiments dans cette explosion tout comme la totalité de la ville, un vrai carnage. Alors qu'elle était en train de téléphoner à Arold pour qu'il lui passe les membres d'équipage et qu'elle les maltraite, le barman arriva avec sa bière.


« Bo...Bonjour m'dame... »

Miley ne sut pas quoi répondre dès le départ puisque elle entendait déjà Arold à l'autre bout du téléphone. Elle fit donc un geste au barman, qui devait être le propriétaire, afin que celui-ci se taise deux minutes. Puis elle commença à parler à son mobile.

"Arold, passe moi les membres de l'équipage s'il te plait. Le commandant.Quelques instants passèrent puis la conversation repris. Re-bonjour monsieur le commandant. Vous savez qui je suis alors vous resterez où vous êtes jusqu'à ce que je vous ai intenté l'ordre de décoller. Me suis-je bien fait comprendre, là ? J'espère que vous ne commentrez pas d'erreurs, vous pourriez le regretter très cher. Merci. A toute à l'heure. Puis elle reporta son attention sur le barman. Désolée. Donc, bonjour. Je vous dois combien pour cette bière ?"

Le barman ne répondit pas sculptant le corps de Miley par tous les moyens. Non pas désabusée, la jeune femme avait l'habitude de cela, elle attendit quelques instants avant de claquer des doigts

" - Euh … oui … désolé. Rien … vous ne me devez rien … L'homme au comptoir a déjà payé … pour vous.
- Je n'ai pas besoin que quelqu'un règle mes dettes à ma place ! Tenez l'argent de la bière, même si il y a trop gardez.


Miley se leva à la suite de ses paroles et traversa la salle faisant claudiquer ses talons sur le sol. Puis elle arriva devant le dudit homme qui semblait être là depuis bien trop longtemps maintenant pour avoir une conversation assez lucide avec autrui. Mais elle tenta quand même.

"Cher monsieur, sachez que je suis capable de payer mes frais seule et que je n'ai pas besoin de l'aide d'autrui pour boire une bière. Cela est tout à votre honneur de vouloir me draguer mais je n'ai pas besoin de cela. Le barman m'a dit que c'était vous qui aviez payé la note, pourquoi donc ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Hawking
~~Solitaire || Niveau 4~~
avatar

Localisation : Californie

Little more about you
Relations:

MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   Lun 22 Juin - 8:14

Matthew était encore plongé dans ses rêves, comme chaque jour depuis l'explosion. Il réfléchissait à ce qu'aurait pu être sa vie s’il n'avait pas tué tous ces gens, si sa mère n'était pas morte par sa faute. Il se plaisait à s’imaginer en stéréotype du super héro, masqué, avec des bas, comme dans les comics de son enfance dont ses parents lui disaient que ce n’étaient que des dessins. Et pourtant, il se trouvait de nombreuses similitudes avec Johnny Storm, l’homme torche des quatre Fantastiques.
Parfois il regrettait ses pouvoirs ; sans eux rien ne serait pareil. Il n’aurait pas des morts sur la conscience, il aurait toujours sa mère à ses côtés et son père pour l’aider. Du moins c’est ce qu’il pensait.

Mais la réalité était toute autre. Il était assis là, dans une taverne d’un San Francisco ravagé, apocalyptique et mort en comparaison de ce que la ville fût auparavant. Il se buvait des verres d’alcool parmi des gens qu’il n’aurait jamais fréquenté sinon dans un cas semblable. Il était devenu l’un d’eux, un homme las de toute vie, désirant oublier un passé trouble pour certains, mais clair pour lui.

Il fût tiré de sa torpeur par un haussement de voix non loin de lui. Jeremy lui tournait le dos et était incliné vers l’avant, le dos tassé par l’âge ; il semblait avoir été remettre le verre qu’offrait Matthew à l’inconnue entrée peu de temps avant dans la taverne.


« - Je n'ai pas besoin que quelqu'un règle mes dettes à ma place ! cria-t-elle au serveur. Tenez l'argent de la bière, même si il y a trop gardez. »

Matthew ne put réprimer un léger sourire calculateur. Il cernait déjà la femme : manipulatrice, hautaine, sûre d’elle, certainement avec un emploi qui lui donnait une indépendance, célibataire et surtout avec un tempérament dur. Une femme moderne.
Son sourire était certain, il serait la proie de ses cris ; c’était souvent comme ça. Il en eut la confirmation lorsque des bruits empressés de talons s’écrasant sur le sol retentirent, s’approchant de l’endroit où il se tenait. Toujours accoudé au comptoir, il porta son verre de bière à ses lèvres, ne portant aucune attention à la femme qui s’était arrêtée à côté de lui, d’un air légèrement irritée par l’offre du jeune homme.


« - Cher monsieur, sachez que je suis capable de payer mes frais seule et que je n'ai pas besoin de l'aide d'autrui pour boire une bière. Cela est tout à votre honneur de vouloir me draguer mais je n'ai pas besoin de cela. Le barman m'a dit que c'était vous qui aviez payé la note, pourquoi donc ?

Elle n’était pas peu sûre d’elle, c’était un fait indéniable. Parler de drague comme si c’en était une habitude…
Matthew pivota légèrement le regard, regardant l’inconnue avec un visage impassible, inintéressé.


- Je suis navré de vous avoir enlevé le plaisir de payer ce verre… certainement un vieux réflexe ; je paye toujours un verre aux démunis du coin. Il la scruta un instant. Mais apparemment vous n’êtes pas du coin. Mais ne vous en faites pas, je paye même un verre aux démunis de Las Vegas, annonça-t-il avec un sourire moqueur sur les lèvres. Pour ce qui est de la drague, il n’en est rien, vous n’êtes pas aussi jolie que vous ne le pensez… Par contre lui, vous lui avez brisé le cœur »,conclut-il en désignant Jeremy par un hochement de tête.

Plus loin, toujours à la table que la jeune femme avait quittée, Jeremy était figé, bégayant comme à son habitude, à l’instar d’un ordinateur en manque de mémoire pour traiter une information. On aurait dit qu’il avait du mal à tenir debout. Les autres clients murmuraient toujours, l’événement qui se déroulait devant eux n’étant pas du tout habituel et changeant radicalement de ce qu’ils avaient l’habitude de voir dans ce sombre pub. Matthew reprit une gorgée de sa bière, finissant le reste de sa boisson.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quidditch-game.forumotion.com/forum.htm
Miley Johan
~~Orion Corporation || Niveau 5~~
avatar


Little more about you
Relations:

MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   Sam 27 Juin - 19:19

La colère montait en Miley. Que lui voulait cet homme plein d'arrogance. Elle était venue là pour se détendre, prendre du temps pour elle, pour une fois et voilà que cet homme la remballait. S'en était trop. Elle s'énervait, trop peut-être mais elle ne pouvait pas laisser cet homme la rabaisser comme il le faisait. Elle ? Pas jolie ? Non mais pour qui il se prenait, elle était si belle qu'elle aurait pu éclairer tout cette pièce de son aura. Il était vrai qu'une lumière diffuse l'entourait, ça s'était dû à son pouvoir et non à sa beauté. Le fait qu'elle soit en contact constant avec les animaux, au dehors, l'avait transformée. Mais voilà que son pouvoir se manifestait sous le coup de sa colère. Quels piètres personnages se tenaient dans ce bar. Mais que se passait-il donc ? C'était la première fois qu'elle perdait tant contrôle. Était-ce le mépris que cet homme lui vouait qui la mettait dans cet état là ? Quoi qu'il en soit, on pouvait entendre les corbeaux au-dehors frapper de leur bec contre les tôles de ce maudit bar. Elle s'en fichait, elle s'en fichait royalement vu l'état dans lequel elle était entrée. La folie lui rongeait petit à petit les yeux. Jaunes ils devaient. L'ours commençait à prendre possession d'elle. Puis, elle se remémora la fin de la phrase de l'homme et réussit à se calmer tant bien que mal. Les oiseaux frappant toujours contre les tôles amenant un bruit d'horreur dans la pièce. Certains se regardaient pétrifiés de peur. Le fait que l'homme là-bas, le barman, soit encore sous le choc de la réponse de Miley, n'était pas important. C'était plutôt cet homme qui l'intriguait, et comment !

" Dites-le si vous avez un problème ! Je suis comme je suis et comme VOUS désirez que les gens soient. Maintenant, ce n'est pas moi qui suis en train de me saouler dans un maudit bar de San Francisco ! De même que lorsque l'on ne sait pas à qui on parle, on ferait mieux de se taire, sale mécréant ! Quant à cet homme, qu'il aille au diable, je me fiche des gens qui me draguent. Bien que cela soit preuve qu'ils s'intéressent un minimum à vous, je ne peux m'encombrer d'un poids supplémentaire, je parle bien des hommes !

Elle fulminait intérieurement. Comment cet homme pouvait-il se permettre de la juger, Elle. La présidente d'Orion. Bien entendu, elle ne pouvait pas se présenter puisque si des personnes mal intentionnés vis à vis de la société se trouvaient là, cela provoquerait une bagarre. Non pas qu'elle ne fusse pas en mesure de se défendre mais plutôt qu'elle ne voulait pas attirer l'attention à ce que la police, en tout cas ce qu'il en restait, de la ville arrive et l'embarque avec les autres personnes avec qui elle se serait battue. Les gens ne se rendaient donc pas compte à sa prestance le fait qu'elle soit présidente. Ça l'en étourdissait. Mais malheureusement, elle devait garder l'anonymat afin que certaines personnes ne soient pas au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Hawking
~~Solitaire || Niveau 4~~
avatar

Localisation : Californie

Little more about you
Relations:

MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   Lun 29 Juin - 10:14

Matthew continuait à siroter son breuvage, las comme à son habitude. Mais cette fois, son habituelle monotonie fût bouleversée... Une femme d'un type depuis longtemps oublié fit son apparition dans ce bar. Elle était sophistiquée, Matthew l'avait vu depuis le départ; et il savait comment pense ce genre de femmes. La remarque qu'il lui avait lancée semblait avoir fait son effet; ma jeune femme semblait touchée par ce déni de beauté; d'autant plus que en comparaison à elle, tout ce qui était dans cette pièce semblait bien piètre.
Au dehors on entendait d'étranges bruits, de nombreux coups contre la façade qui résonnaient à l'intérieur... Une chose bien anormale en ces temps où la pluie faisait défaut. Quelques soulards étaient paniqués, hurlant à l'apocalypse; mais cela ne perturbait pas Matthew, concentré sur son occupation principale : la picole. La femme quant à elle semblait vexée, presque frustrée de ne pas attirer l'attention comme elle aurait du, comme elle en avait l'habitude. Habille tactique, vestige, souvenir...



« Dites-le si vous avez un problème ! Je suis comme je suis et comme VOUS désirez que les gens soient. Maintenant, ce n'est pas moi qui suis en train de me saouler dans un maudit bar de San Francisco ! De même que lorsque l'on ne sait pas à qui on parle, on ferait mieux de se taire, sale mécréant ! Quant à cet homme, qu'il aille au diable, je me fiche des gens qui me draguent. Bien que cela soit preuve qu'ils s'intéressent un minimum à vous, je ne peux m'encombrer d'un poids supplémentaire, je parle bien des hommes !

Matthew tentait de calmer le jeu, le ton de la réponse étant tout de même salé. Il laissa s’échapper une quantité minime de gaz, la fraicheur ambiante ne laissant pas l’opportunité de le détecter ; il voulait la calmer par son moyen infaillible, espérant que l’effet fonctionne comme à l’accoutumée. Son tour n’avait pas pour but de créer un problème, mais la femme n’était pas censée le savoir.

- Je n’ai pas de problème, ne vous inquiétez pas ! répondit-il avec un sourire charmeur. Je n’ai pas la prétention de vous juger, d’ailleurs aucun avis de jugement n’a été fait à votre encontre. Un verre payé, rien de plus ! Vous vous êtes mis en tête que je vous draguais, alors que ce n’était que pure politesse. Il mentait un peu, mais n’avait pas tord. Par contre si on parle de jugement, la seule qui ait donné un avis, c’est bien vous. Nous avons nos raisons d’être ici », continua-t-il avec un visage plus triste.

Matthew se remémorait inconsciemment ce qu’il ne voulait plus revoir ; lui qui essayait d’oublier l’enfer dans lequel il vit, dans lequel chacun d’eux vivait. Mais il reprit ses esprits et afficha à nouveau son sourire charmeur. Même avec sa barbe fine il avait du charme ; il semblait simplement un peu plus âgé. Il tira un tabouret.

« Cependant, vous avez raison sur un point, je ne vous connais pas. Remédions à cette lacune en me faisant l'honneur de vous asseoir à mes côtés. Il la scruta une seconde, par pur jeu. Vu de plus près, c’est vrai que vous ne semblez pas venir d’ici. Je m’appelle Matthew », dit-il en tendant la main, fixant intensément la dame.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quidditch-game.forumotion.com/forum.htm
Miley Johan
~~Orion Corporation || Niveau 5~~
avatar


Little more about you
Relations:

MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   Ven 3 Juil - 21:22

Miley écoutait. Lentement mais elle écoutait. Le fait que cet homme lui réponde plus calmement eut l'effet de la calmer à son tour. Pourtant, cela l'inquiétait. A son accoutumance, dès qu'elle partait dans une colère, elle y restait pendant bien tout une journée, quitte à ce que cela retombe sur les autres, elle s'en contrefichait. Mais là, la brutalité de cette positive attitude la fit même sursauter. Ce n'était pas naturel mais elle ne voyait pas comment quelque chose pouvait influencer son comportement ou même, là dans le cas présent, son humeur. La voix de l'homme en question avait repris un ton plus calme, posé bien qu'il devait être un soulard habitué à ce genre de pub. Néanmoins, Miley apprécia très grandement cela. Enfin il reconnaissait qu'elle n'était pas venu du bas fond de l'océan arctique. C'était une bonne chose, au moins cet homme avait un minimum de cervelle dans le crâne. Quoique "cervelle" soit rabaissant. Politesse ? Cet homme disait qu'il l'avait payé seulement par courtoisie ? Mais Miley n'avait jamais connu cela et c'était donc impensable pour elle que quelqu'un fasse cela. Néanmoins, dans le doute, elle accepta les paroles de l'homme tout en pensant qu'elle était bien trop calme qu'à l'accoutumée.

Cet homme voulait que Miley s'assoit donc à ses côtés pour ... "discuter" ? Soit, allons-y pour discuter. Cependant, il faudrait que la conversation soit des plus intéressantes sinon la jeune "commerciale" ne tarderait pas à partir pour prendre son avion. Bien que la jeune femme n'acceptait pas ces rendez-vous impromptus, elle accepte donc en serrant la main tendue avec une douceur inégalable. Cela contrastait avec le caractère bien trempé de la jeune femme.

"Soit, vous gagnez. Je marche. Ravie de faire votre connaissance. Miley Johan, commerciale anciennement à New York, malheureusement "décédée", si je puis me permettre. Vous êtes donc un habitué de ce bar ? Et vous y effectuez souvent des tournées de soulard ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Hawking
~~Solitaire || Niveau 4~~
avatar

Localisation : Californie

Little more about you
Relations:

MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   Mer 8 Juil - 11:10


Douceur... La poignée de main effectuée avec légèreté avait une douceur que Matt n'avait plus ressentie depuis si longtemps. Un doux plaisir nostalgique le traversa jusqu'à l'échine, lui offrant un léger et délicieux frisson. La salle alentours avait fait silence, du moins c'est ce qu'on aurait pu constater; beaucoup de regards étaient tournés en direction des deux personnes accoudées au bar, mais Matthew savait que ce n'était pas lui qui attirait les regards. Des chuchotements, voilà tout ce qui perturbait le silence ambiant. Jeremy s'était affalé sur l'un des fauteuils en cuir, regardant la scène avec des yeux grands ouverts, conséquence de son infortune. L'air n'avait pas changé, toujours aussi froid; sauf à l'endroit où se trouvaient Matthew et Miley. Là, l'air était très légèrement plus chaud qu'ailleurs. Matthew Hawking fixait les yeux d'un vert profond de Miley tout en tenant sa main.

« Soit, vous gagnez. Je marche. Ravie de faire votre connaissance. Miley Johan, commerciale anciennement à New York, malheureusement "décédée", si je puis me permettre. Vous êtes donc un habitué de ce bar ? Et vous y effectuez souvent des tournées de soulard ?

- Ravi. Par contre la vision que vous avez de moi m’attriste… Trouvez-vous que je ressemble à cet homme ? Il désigna du menton l’un des hommes assis un peu plus loin en se frottant la barbe. Il savait qu’avec son look actuel, la réponse serait affirmative. En fait j’aime ces gens, ils sont tranquilles et ne se prennent pas la tête. Et vous, que faites-vous dans ce bar miteux, si loin de… votre style, demanda-t-il en scannant visuellement Miley Johan. Vous travaillez pour quel type de compagnie ? »

Matthew ne voulait pas parler des raisons pour lesquelles il passait ses journées dans ce bar depuis l’explosion ; il ne voulait pas rouvrir une plaie qu’il s’efforçait à refermer depuis ces derniers mois, certes pas de la meilleure façon qui soit puisqu’il tentait d’oublier par l’alcool.
Les oreilles alentours tentaient de percevoir la discussion tandis que les regards étaient toujours rivés sur eux, même s’ils étaient détournés. Les bruits des verres se posant sur la table se faisaient rares depuis que la femme était entrée dans l’établissement et même les personnes tombées ivre mortes étaient susceptibles de faire semblant… L’homme aux boucles blondes et au regard profond se pencha lentement vers l’oreille de Miley.


« Je crois savoir que vous avez un certain "pouvoir"… » chuchota-t-il.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quidditch-game.forumotion.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Another one [PV Miley Johan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Another one [PV Miley Johan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Johan rambler wagon curbside custom cruiser
» [Heliot, Johan] La lune vous salue bien
» [Theorin, Johan] L'écho des morts
» L'apprenti sorcier/d'après le poème de Johan...
» Ford Pinto Funny car Johan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Earth Extinction :: Etats-Unis :: ■ Côte Ouest :: Californie-
Sauter vers: