Le jour où tout a basculé...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il faut se quitter souvent pour s'aimer toujours. [Logan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Grey
~~ Fraternité || Niveau Omega~~
avatar

Localisation : Sa majesté le Hasard fait les trois quarts de la besogne.

Little more about you
Relations:

MessageSujet: Il faut se quitter souvent pour s'aimer toujours. [Logan]   Ven 31 Juil - 16:19


Il faut se quitter souvent pour s'aimer toujours.





Pensées. Douleurs. Cris.
Le réveil a été dur. Très dur. Des éclairs de souvenirs qui lui déchirent le crâne. Une incompréhension totale. Une inquiètude certaine. Qui est-elle à présent ? Et où est-elle ? Au début, elle n'y a pas cru. Ce ne peut pas être ce qu'elle croit. Impossible. Ce n'est qu'en voyant la dalle sur laquelle elle arriva à peine à déchiffrer le nom de Xavier, qu'elle comprit. Si. C'était bien cela. L'horreur. Pire que cela même. Cette bâtisse en ruine était sa maison. La maison où elle avait été recueillie, élevée. Par l'homme qui reposait sous terre. Par l'homme qu'elle avait tuée de ses propres pensées. Elle avait chu au sol, laissant couler ses larmes. L'Institut n'était plus qu'un champ de ruines. Elle les avait parcouru, hagard. N'osant toujours pas croire ce que lui montrait ses yeux. Chaque souvenir était un coup de poignard. Et chaque souvenir en entraînait d'autres. Le sourire de Tornade, sortant de sa chambre et la saluant. Les poils que laissait Hank sur le tapis et qui faisait râler tout le monde. La caresse sensuelle de Scott. Le baiser si doux que lui avait volé Logan...
Tous ces gens, qu'étaient-ils devenus ? Etaient-ils morts ? Et pourquoi l'Institut était-il détruit ? Les humains avaient-ils réussis à investir le domaine ? Etait-ce encore Phénix qui avait répandu le carnage sur ces terres ? Trop de questions se bousculaient. Et elle ne trouvait aucune réponse. Seulement des rémininscences. Oui... Elle avait été submergée par le Phénix, emprisonnée dans son propre corps... Elle se rappela les retrouvailles avec Scott mais après ce n'était qu'un grand vide. Etait-il mort ? Etait-ce elle qui l'avait tué ? Le dernier souvenir qu'elle retrouva fut celui de Logan, le visage barbouillé de larmes, enfonçant ses griffes dans la poitrine de la jeune femme. Il l'avait tué. Pour le bien de tous. Il avait fait ce que Jean lui avait demandé. Et cela avait dû être particulièrement terrible pour lui.

Finalement, la jeune femme secoua sa torpeur et décida de sortir de cet ancien havre. Après tout, ce n'était pas ici qu'elle aurait des réponses. Elle parcourut la ville. Ce n'était que chaos et désolation. Des hommes et des femmes erraient, tentant de trouver quelque chose à manger. Ils ne s'approchèrent pas de Jean. La jeune femme marcha, marcha, marcha. Sa marche dura des jours et des jours. Elle trouva de maigres moyens de subsistance grâce à sa télékinésie qui lui permettait de ramener à elle de petits animaux dont elle se nourrissait. Après deux semaines de marche, elle ne savait toujours que faire. Elle ne devait plus être très loin de la frontière à l'heure qu'il était. De hautes montagnes arides et sèches rendaient cette terre encore plus désolée. Jean n'avait plus d'eau et elle ne pouvait en trouver. La tête lui tournait et elle avait du mal à trouver sa respiration. Sa langue lui semblait pâteuse, comme un morceau de papier. Elle finit par sombrer dans l'inconscience, lançant avant de fermer les yeux, un appel à l'aide télépathique :


*Aidez....moi...*

Lorsqu'elle revint à elle, elle ne vit plus cette lumière éblouissante et le soleil qui l'aveuglait. Elle était à l'ombre des hautes montagnes. Qui l'avait transporté ? Elle se sentait un peu mieux. Il y avait une gourde d'eau non loin d'elle. Visiblement, on lui avait donné du précieux liquide pendant son absence. Jean voyait flou. Elle secoua la tête mais cela ne passa pas. Elle tourna la tête et aperçut une forme. Elle écarquilla les yeux, tentant péniblement de faire le point. Et une silhouette se dessina, ainsi qu'un visage. Un visage... Et pas n'importe quel visage. La jeune femme sourit, refoulant les larmes de soulagement qui lui montaient aux yeux. Elle tenta de se lever, y parvint par elle ne savait quel miracle et se jeta dans les bras de son sauveur. Elle respira profondément. Un murmure s'échappa de ses lèvres. Un nom qui lui avait tant manqué...

Logan...

Il était vivant. Et il était là. Elle voulut lui poser toutes les questions qui lui taraudaient l'esprit mais elle préféra se taire pour le moment, goûtant ses douces retrouvailles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il faut se quitter souvent pour s'aimer toujours. [Logan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combien faut il de café pour faire un expresso de 60 ml ?
» Faut il un filtre pour la lune ???
» L'airsoft, une passion, un loisir, une virilité cachée? Ce qu'il faut savoir !
» [Besoin d'aide] Que faut-il comme outils pour demonter ses différentiels?
» Faut-il désactiver le stabilisateur en trépied ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Earth Extinction :: Différentes bases :: ■ Fraternité :: Extérieur [Montagne desertique]-
Sauter vers: